March 4, 2019

August 27, 2018

Please reload

Posts Récents

2002 - Marathon Des Sables

12 Apr 2002

Jour 1

Rendez Vous à l'aéroport vers 6h00. Récupération du Road Book. Départ vers 9h00 - 3h30 de vol. Arrivée à 10h30 heure locale. 4 heures de car + 10 minutes de bétaillère pour arriver au bivouac. Nous passons dans une belle vallée puis les premières dunettes apparaissent. Dans le car je rencontre mes futurs collègues de tente (allez la tente 18 !!!). Nous prenons la tente 18. Installation puis premier repas dans le désert. Décors fabuleux. Ambiance super. Pas de stress. Je suis prêt. Première nuit dans le désert. Sol dur et nuit fraîche. Pas trop bien Dormi.

 

Jour 2
Lever 6h00 par le soleil. Vent d’Est. 7h00 p'tit dej puis préparation des sacs avant le contrôle. Récupération des cartons de bouteilles d'eau pour servir de matelas. On discute, on refait les sacs, on pèse, on compare la nourriture. 11h00 - 30 °C à l'ombre. Le vent d'ouest se lève. Déjeuner puis sieste. Vent de plus en plus fort - Poussière. On rigole sous la tente en se mettant du héné sur les pieds (pieds verts). 17h00 : briefing - 19h00 : repas - 20h00 : au lit avec boules quiès et stilnox. Nuit très fraîche.

Jour 3 - Etape 1 - 26 kms - 2h30 - 90ème - 90ème au général.
Lever 5h30. Début de l'autosuffisance alimentaire. Il fait froid. Said ne sort pas de son duvet. Tente démontée à 6h30. Le vent monte. Derniers préparatifs à l'abri dans la tente du contrôle technique (pieds, crème solaire...). Pas trop de stress. 9h30 : départ après le briefing et séance de photos. C’est parti pour 7 jours de courses. Vent favorable pour les 26 Kms du jour. Traversons un oued au bout de 4 km. Le sac est assez lourd mais çà va. La chaleur monte un peu mais c'est supportable. CP1 : tout va bien. Superbes paysages avant le CP2. Il faut se forcer à boire. Je mouille la casquette. Derrière une colline, je vois le campement mais je ne l'atteints que 20 minutes plus tard. 90ème à l'arrivée. Repas sous la tente avec les copains. Repos. Le vent est assez fort et les tentes pas du tout étanches au sable. Récupérons buissons secs pour le feu du soir. Repas et dodo.

Jour 4 - Etape 2 - 36 Kms - 4h30 - 85 ème - 77ème au général.
Lever 5h30. Aujourd’hui c'est une vraie étape avec les premières dunes de sable. Musique à fond dans le désert. Complètement dingue. Le vent se lève. Départ 9h00. 5 kms vent dans le dos puis virage à 180°. 30 kms vent dans le nez. Premières dunettes à traverser à la boussole. Squelette de dromadaire dans le sable : le désert ne pardonne pas. Il faut boire. Sortie des dunes : grande ligne droite avant CP2. Vent toujours très fort : la visibilité est limité. J'ai un petit coup de fatigue. J'alterne 10 minutes de course et 2 minutes de marche. Je bois et je mange. Je vois le campement comme dans un mirage. Je retrouve du jus et j'accélère. J’arrive 30 minutes plus tard. Je récupère mes bouteilles d'eau pour la soirée et le lendemain matin + carton pour dormir. Les tentes sont montés en vrac. Les monteurs ne sont pas à la fête à cause du vent. Repas midi - Repos - Le vent tombe en soirée. Super ambiance dans la tente. Repas du soir. Dodo.

Jour 5 - Etape 3 - 31 kms - 3h30 - 103 ème - 79ème au général
Lever 5h30 - j'ai bien dormi. Petite douleur au mollet qui disparaît en chauffant. Départ 9h00 : Il faut gérer car demain c'est la grande étape. Petites Dunes dès le départ. Traversée d'une palmeraie et d'un village. Les enfants sont géniaux. Les paysages fabuleux. Je m'éclate vraiment dans cette course. Le vent de face est toujours fort. Le CP2 est en sortie de village. Il reste 10 kms. Je cours 15 minutes et je marche 2 minutes. Le vent monte de plus en plus et la visibilité tombe. Il faut se protéger les yeux. J'ai du jus et je remonte plein de personnes. Arrivée. Les tentes ne sont pas montées. Déjeuner dans la tente d'accueil. Tente OK vers 15h00. Repos. Nous accueillons les derniers de l'étape vers 18h30. Repas du soir et dodo. Demain c'est "la longue".

Jour 6 et 7 - Etape 4 - 71 kms - 11h00 - 51ème - 63ème au général.
Lever 5h30 : c'est le jour de vérité. Je n'ai pas de stress. Je suis en forme. Le briefing fait peur. Patrick Bauer insiste sur les conditions de vent que nous allons avoir : l'enfer. Au K35, un erg de 25 kms à traverser avec des dunes géantes façonnées dans le mauvais sens à cause du vent contraire. Mon objectif est de passer cet erg avant la nuit. Il ne faudra pas trop mollir. Départ à 9h00 (sauf les 50 premiers du général qui partent à 11h30). Le vent est déjà fort. Des petits groupes se forment et des relais s'organisent. Dur de repartir ensemble après le CP1. Je prends un autre groupe jusqu'au CP2. Beaucoup de dunettes épuisantes à traverser. Il faut boire et manger. Les yeux piquent à cause du sable. Au CP2 je m'abrite 5 minutes derrière une jeep pour faire le plein d'énergie. Il faut atteindre le CP3 en forme. Je repars et au bout d'une heure je vois le CP3 et les dunes géantes derrière. Je suis au K35 et je suis parti depuis 4h30. Là, je m'arrête pour manger le "Bolino" Froid que je me suis préparé le matin. Je suis dans les temps. Après avoir fait tous les niveaux et enlevé le sable des chaussures, j'attaque l'erg de 25 kms. Cap 273. Il faut trouver le CP4 au milieu des dunes. Je pars avec Pierre de Dunkerque. Il ne connait rien en orientation et moi je suis content de partir dans ces dunes avec quelqu'un. Nous montons tranquillement les murs de sables et nous trottinons en descendant. Au bout de deux heures je tombe pile sur le  CP4. Le vent soulève des nuages de sable. Le décor est fantastique. Nous prenons notre eau et nous repartons de suite. Une heure plus tard, dans la furie des éléments, les Frères Ahensal nous doublent. Ils viennent de nous mettre 2h30. Incroyable. Enfin vers 18h00, nous sortons des dunes. Mission accomplie !!! Il ne reste que 13 kms à faire, dans un lac asséché. Mais le vent atteint 60-70 km/h. La nuit tombe et la visibilité n'excède pas 15 m. Des bâtons lumineux indiquent le chemin mais il faut allez d'un bâton à un autre à la boussole. Il me faut deux heures pour arriver. Fatigué mais pas épuisé. Je mange une soupe et je me couche. Je suis le premier dans la tente qui est pleine de sable. Temps pis, on fera le ménage demain. Je dors tellement bien que je n'entends pas les autres arriver dans la nuit. Le lendemain c'est repos pour nous mais certains concurrents n'arriveront que vers 17h00. Le vent souffle toute la journée. Il faut se reposer car demain c'est le marathon.

Jour 8 - Etape 5 - 42 kms - 4h00 - 31ème - 56ème au général.
Lever 6h00. Le vent est tombé. Je suis en forme. Le décor que nous n'avons pas vu hier est magnifique. Je vais essayer d'assurer mon classement. Départ 9h30. Je pars tranquille mais le rythme est trop lent. Christophe me double. J'embraye et je me retrouve dans le groupe de Said et Thierry qui sont loin devant au général. J'hésite mais je suis. Çà passe ou çà casse. Nous prenons des relais dans le vent. Le décor est superbe. Un vrai décor de Western. Nous passons aux trois premiers (k30) en 2h55 et je m'accroche pour terminer dans le même rythme. Arrivé en 4h00. Je suis super content. Le temps est superbe et nous en profitons tout l'après midi. La fin n'est pas loin.

 

Jour 9- Etape 6- 20kms - 1h30- 26ème - 53ème au général final.
Lever 6h00 - c'est la dernière étape. Tout le monde a le sourire. Le sac est très léger. La douche n'est pas loin. Départ 9h00. Départ rapide et arrivé au CP1 (K10) en 45 mn. La fin est difficile : terrain caillouteux instable. La ville est en vue. Il faut tenir jusqu'au bout. Enfin, l'entrée du village et la ligne d'arrivée. C'est le bonheur pour tous les concurrents. Retour en car à l'hôtel. Douche. Nourriture sympa. C’est génial. Lit confortable.

 

Matériel :

 

Voici le détail du matériel que j'avais dans mon sac à dos :

  • Sac à dos : Salomon 30 L

  • Poche ventrale bi-gourde Endurance

  • Duvet confort 8°C - extrême 0°C

  • Frontale Liseuse PetZel

  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

Alimentation :

Voici le détail de ce que j'ai amené comme nourriture pour ce 17ème MDS :

Pour les repas j'ai opté pour la gamme "Bivouac" de Knorr que j'ai trouvé "Au Vieux Campeur"

J'ai pris aussi quelques "Bolinos"

J'ai conditionné chaque jour dans un sac congélation .

Je n'ai manqué de rien et je n'ai pas souffert de la faim mais j'aurais peut être pu prendre moins de nourriture (mais cela n'aurait il pas été au détriment de la bonne forme que j'ai eu toute la semaine ??)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Please reload

Archives
Catégories
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now