March 4, 2019

August 27, 2018

Please reload

Posts Récents

Triathlon Par Equipe Plouay

20 Jun 2010

 

Deux secondes !!!

C'est le temps qui nous manque pour être sélectionné en coupe de France. Évidemment, en réfléchissant, il y a plein de moment ou on peut gagner 2 secondes (n'est ce pas JC !!??) : une petite accélération en natation, une transition plus rapide, un virage plus serré, un sprint final...Bref, c'est tout le charme des départs décalés : on ne sait pas où on en est par rapport aux autres équipes et donc, on fait de son mieux.
Après le pique nique traditionnel, au soleil et dans la bonne humeur, nous partons tous (sauf le Sorcier qui était en réunion de machin chose, c'est comme çà qu'il appelle la pause calva, avec les pontes de la ligue) pour une reco du parcours. Un premier tour effectué cool et un deuxième tout effectué avec du rythme. Malheureusement, je sens qu'en vélo et dans la bosse, çà va être un peu dur. Les 300 bornes effectués dans la semaine, dont certaines avec pas mal de rythme (a bloc quoi !!!) ont laissé des traces et j'ai les grosses cuisses. Tant pis, on verra bien !!!.
En attendant notre heure de départ, nous cramons tranquillement au soleil et nous assistons à la sortie de la dream team, composée de Séverine, Jean Luc et Serge. Je leur avais donné un conseil avant de partir : c'est une course d'équipe donc attendez vous. Consignes respectées puisque Sev sort une minutes devant Jean Luc qui sort 1'30" devant Serge  . Sev, emportée par son élan fera toute la course devant et Jean Luc agonisera sur la course à pied mais...Il a terminé son premier sprint (APEROOOO !!!!). Il peut donc faire une encoche dans son beau vélo. Belle performance de Serge qui finira aussi son premier Sprint la maîtrise d'un vieux briscard.
Les autres équipes partent une à une et nous voilà dans l'eau à notre tour. Cette année, notre équipe est composé de Stéphane Monfort, Hervé Maubian dit "le Gros" et moi.


Stéphane, excellent nageur, donne le rythme et derrière, "le Gros" et moi essayons de ne pas perdre trop de temps. J'ai parfois l'impression de louvoyer un peu mais je suis assez content de notre natation (6ème temps natation)

Ma transition n'est pas exceptionnelle mais correcte et nous voilà parti à fond sur le vélo. Stéphane, l'homme (très) fort prend la tête, j'embraye, "le Gros" dans ma roue. Comme je l'avais ressenti, le vélo allait être dur dans la bosse. J'ai mal aux jambes très rapidement mais je résiste pour finalement arriver à relancer sur les parties plates afin de soulager Stéphane. Le Gros reste dans les roues en prévision de la course à pied. Au deuxième tour, même topo et "le Gros" me passe dans le petit raidar. Je reprends la tête sur le plateau et dans la descente. Nous doublons des équipes et malgré mon maque de force chronique, j'ai quand même l'impression que çà ne mollit pas. Au troisième tour, dans la grande bosse, nous nous faisons passer par Hennebont, très costaud. Nous revenons sur eux sur le plat, nous les doublons, ils nous repassent et nous finissons ensemble le vélo. Ils nous mettent déjà deux minutes. Bon vélo et "le Gros" est très fort. (deuxième temps vélo)


Transitions assez rapide et nous partons vite sur la course à pied sous les vivas des copains (merci les dauphins !!!). Stéphane me freine un peu pour ne pas exploser "le Gros". Mais dans la descente, "le Gros" est fort (Newton les gars, Newton). Ensuite, je reste devant pour donner un rythme car il est facile de s'endormir à trois de front. A la première bosse, Stéphane pousse "le Gros" qui ne bronche pas mais ne lâche pas. Personnellement je suis super bien. Les jambes répondent et je sens que j'ai un peu de marge. Deuxième tour. Je manque de me faire une entorse dans un trou autour du parc, puis je prends le collier, un verre d'eau et nous attaquons la descente. Il faut chaud...j'adore. Je me laisser aller et Stéphane me crie de freiner un peu, rapport au "Gros". Je l'encourage, l'invective : allez Gros, allez !!! Nous revenons sur quelques équipes puis nous attaquons les derniers raidillons. Nous nous mettons à deux pour le pousser dans le raidar puis Stéphane, au dessus du lot, pousseras le Gros dans certains faux plat, alors que j'essaie de donner le rythme final. J'encourage tout le monde pour le finish et je laisse passer notre capitaine d'équipe, Hervé Maubian, auteur d'une belle course à pied (9ème temps CàP, même temps que Landi). Un énorme bravo à Stéphane pour avoir aidé le Gros en CàP et donné le tempo en natation et en vélo.
Alors, oui, on aurait pu gagner deux secondes un peu partout mais je n'ai aucun regret, surtout avoir passé un aussi bon moment avec une bande de copains, dans un endroit si sympa

Please reload

Please reload

Archives
Catégories
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now