March 4, 2019

August 27, 2018

Please reload

Posts Récents

Triathlon S par équipe de Plouay

16 Jun 2013

 

Le sprint par équipe est toujours un bon moment de convivialité au niveau du club et cette année fut fidèle à la tradition. J'ai l'honneur d'être en équipe 1 avec mes trois potes, Gillou dit "le poumon de Guipavas", Hervé dit "Le gros" et Pascal dit "Jésus ou El diablo". L'équipe est assez homogène avec Gillou et moi, sensiblement du même niveau, "Le gros" bon nageur, très bon cycliste et coureur coriace, et "Jésus"  homogène dans les trois disciplines et très accrocheur. Le scénario prévu, Nage "Ensemble", Vélo avec Gillou, Le gros et moi devant par alternance et course à pied où le gros peut craquer, avec "Jésus" qui croche dedans.

 

Petite précision, Jésus et le Gros étant des éternels frères ennemis, ils prévoient de "s'attaquer" dans la bosse de Plouay. Eh oui, je suis dans la seule équipe où le danger vient de l'intérieur...çà promet !!!

Le parcours natation est un peu plus court que d'habitude. Il a été changé à cause d'algues dans la mare au canards. c'est vrai que l'eau est un peu glauque mais comme elle fait 18°C, on ne peut pas trop se plaindre.

Une fois les algues enlevées, c'est parti pour un peu plus d'une heure à bloc !!!
Je pars assez vite en natation mais je me sens bien, je glisse pas mal et la première bouée arrive assez vite. Je me retourne un peu. J'ai creusé un petit trou mais pas grand chose. Je ralenti un peu puis je reprends un rythme correcte. Je vérifie que je ne fais pas trop d'écart. Le gros est à quelques longueurs, Gillou derrière et Jésus un poil plus loin mais rien d'inquiétant. L'eau est sombre, je croche des algues au fond. Je finis le tour, je sors de l'eau. Le gros n'est pas très loin. J'ai le temps d'enlever ma combinaison avant de monter vers le parc à vélo. Le gros arrive, monte avec moi, suivi de Gillou et quelques mètres plus loin de Jésus (le nôtre ne marche pas sur l'eau !!).

Je prends mon vélo et je précise à Gillou et au Gros de ranger leur combi pour éviter le carton. puis nous partons vers le sas de départ. Nous attendons Jésus qui arrive et c'est le départ. 300 m de course avec le vélo nous sépare du vrai départ vélo. Nous enfourchons notre vélo et ...à bloc !!! Enfin pas trop car Jésus ne suis pas. ça y es, il raccroche. Gillou manque de glisser sur une bande blanche (la route est mouillée, il a plus pendant notre natation.) mais nous sommes enfin bien en action. Le passage de la première bosse se passe bien, mais si je ne suis pas vraiment satisfait de mes sensations. Le trail de samedi matin a laissé des traces. Le gros est bien, Gillou est royal, nous assurons le train en vélo. Nous bouclons le premier tour sans nous faire reprendre par le team Landi qui doit être en chasse. Je me retourne au début du deuxième tour. Landi n'est pas loin. Nous relançons dans la bosse et à mi-distance je suis 5 m derrière le gros, un peu juste musculairement. Je me retourne et là, surprise, Jésus a lâché prise. Il est loin. Nous l'attendons. Le train Landivisien nous dépose. Mais Jésus s'accroche, Gillou le pousse et nous reprendrons notre bon rythme en haut de la bosse. Nous finissons le deuxième tour avec Le gros et moi devant, Jésus en trois et Gillou qui surveille que Jésus prenne bien les roues (il a du mal à coller). Le troisième tour ressemble au deuxième sauf que Jésus ne craque pas, sous la surveille de maitre Gillou.

 

Les Dauphins nous encouragent quand nous arrivons au parc. Super sympa. Transition assez moyenne de ma part. les 300m pieds nus me fracassent la cheville gauche. Nous partons à pieds et je sens immédiatement que çà va être dur. Je n'ai pas de jambe. Pourtant j'essaie de partir sur un bon rythme. Gillou et Le gros suivent immédiatement. Jésus s'accroche. Le gros est fort, Gillou serein et fort, Jésus gère sa peine (no pain, no gain !!) et moi je souffre mais je tiens. Nous passons Stéphane Monfort qui s'est fait décroché, Landi ayant lancé sur orbite leur 3 kenyans blancs. Deuxième tour, je prends le collier, Gillou est derrière moi, le gros décroche un peu et Jésus est plus loin. Les jeux sont faits, il faut amener Le Gros au bout pour finir avec nous. Nous reprenons JC Arros qui s'est aussi laissé décrocher. Il finira avec nous, en filmant des morceaux de courses. Le gros est dans le dur mais il s'accroche. Je l'encourage, Gillou le pousse. Enfin la dernière petite bosse. Les dauphins nous encouragent, nous franchissons la ligne en 1h03'40". Jésus arrive peu après. Nous sommes douzième.

Merci les amis, belle partie de manivelle. Ce fut un plaisir d'avoir l'honneur de guerroyer avec vous.

Bilan: Évidemment, le scénario original ne s'est pas déroulé comme prévu (c'est çà qui est marrant) mais nous avons passé un bon moment intense. D'un point de vue physique, je suis content de ma natation et pas vraiment surpris de mon manque de force en vélo et de mon manque de force / vitesse en course à pied. Cela me donne un bon axe de travail pour le mois de juillet : travailler les fondamentaux, vitesse, force et puissance.

 

  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

Please reload

Please reload

Archives
Catégories
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now