March 4, 2019

August 27, 2018

Please reload

Posts Récents

Triathlon Sprint de Plouescat

29 Jul 2012

 

Après Plouay, Plouescat sera mon deuxième triathlon de l'année. Et peut-être mon dernier vu le calendrier serré que j'aurais en septembre. Alors c'est sûr, je ne suis pas beaucoup entrainé (j'en vois qui sourit !!!) mais j'ai quand même refait quelques séances de natation et de Càp pour ne pas être trop ridicule. En vélo je manque de distance mais en force / vitesse, sur un sprint, çà devrait aller avec les séances de "Biking / spinning" que je fais en salle.

J'arrive sur place à 11h30 pour me garer derrière le parc. Il fait assez beau, ce qui n'était pas vraiment le cas ce matin. Tant mieux !!! Je m'équipe et je vais faire un tour de reco et d'échauffement. Je fais le tour en position aéro et tournant les jambes PP pendant 1km et GP pendant 9 km : 32 de moyenne tranquille. Le vent sera de la partie. Ben, Pierre et quelques autres arrivent. Nous mangeons au cul du camion et c'est parti pour un deuxième tour de reco, tout doux, avec Ben et son collègue. Quelques conseils pour Ben plus tard (A blooooc !!), nous repartons avec Jésus pour un troisième tour un peu plus soutenu. L'échauffement est fait. Je rentre dans le parc. On voit du rose partout qui jacasse, Florence mitraille, jean mimi speake, la tension monte, le soleil brille. Une belle course s'annonce. Le briefing fait, nous descendons sur la plage. La mer est assez agitée mais pas trop froide, claire et très bleue : c'est magnifique. Les filles partent 3' avant nous, puis c'est notre départ.

Généralement, je ne vais pas dans la baston en natation. J'entre doucement dans l'eau. J'essaie de me frayer un passage entre les nageurs et comme tout le monde, je joue avec les vagues. Je vois un trou, je m'y engouffre et je trace ma route tranquillement. Je sais que je ne suis pas parti vite car je ne suis pas dans le rouge comme d'habitude. Les vagues me gênent pour nager, j'essaie d'être technique pour compenser mon manque de vitesse de bras. Je nage comme sur un Ironman...Bref pas terrible pour un sprint. Je bois la tasse deux trois fois, je suis un peu trop à gauche...bref pas terrible. Une fois l'optimiste passé, j'essaie d'accélérer mais toujours plus en glisse qu'en fréquence. Ma respiration à gauche me fait barre encore de l’eau de mer. Je ne perds plus trop de temps sur le retour mais je sors de l'eau assez loin(33ème). Mais ce n'est pas grave et çà reflète assez bien mon niveau actuel en nage. La sortie de l'eau et la montée vers le parc sont toujours super sympa avec beaucoup de monde pour nous encourager. J'entre dans le parc, retrouve mon vélo et fait une transition assez moyenne (je galère avec mon dossard). Bernard m'annonce deux minutes de retard sur Brice et 45" sur Mike. Et Gillou arrive à côté de moi. Quoi ??!! Deux minutes de retard sur le premier dauphins...et Brice en plus, qui a fait des gros progrès en vélo...ça ne va pas être facile de revenir. Ok y'a plus qu'à envoyer du gros...

Inutile de dire que je double pas mal de monde au début. A droite, à gauche (roulez à droite bon sang !!!!). Je mets quand même de la fréquence dans les faux plats mais je descends les pignons dès que je peux. Je me concentre sur mes trajectoires et sur mes relances. J'enguirlande quelques drafteurs au passage (où sont les arbitres !!!). Je ne laisse personne me doubler, j'ai assez perdu de temps comme çà. J'ai repris Mike assez rapidement mais toujours pas de Brice en vue sur la fin du premier tour. J'ai repris 19 places, je suis 14ème. Je continue à appuyer sur les pédales quand au Km 15-16 j'aperçois du rose au loin. Target Brice "accroché" ...Enfin, il est temps. Pourtant rien n’est fait. Il faut que je le rattrape, que je le double et que je me fasse un petit matelas de secondes avant la CàP car nous sommes du même niveau à pied (vu comment il m'a mis dans le rouge à Plouay, j'ai de quoi être inquiet ). Donc, je le double vers le dix-septième kilomètre, face au vent. Je l'encourage en le passant (Fair play mais j'en n'en pense rien, évidemment ) J'essaie de mettre dans le pédalier tout ce qu'il me reste pour le distancer. J'arrive donc avec un petit matelas de 25-30" au parc. J'ai encore repris 5 places, je suis 9ème.

Je transitionne assez vite pour partir sur la CàP avec des sensations très moyenne et une pointe de coté qui pointe (de coté). Toujours beaucoup de monde et nous sommes encouragés sur tout le parcours (Merci aux enfants qui scandent mon nom, ça me booste toujours). Je me fais reprendre de suite par un gars que je venais de doubler en vélo...Normal !!! J'ai du mal à prendre de la vitesse, j'espère que çà suffira. Le parcours a été raccourci de 100m par tour avant les dunes. Je me sens moyen. Le passage sur les dunes est toujours aussi difficile, chaotique, déstabilisant et un peu vent contraire cette année. Je me retourne...personne de rose en vue mais du jaune fluo de Cesson. Je me refais une santé sur le retour (je double un gars) et c'est là que j'aurais dû (et pu un petit peu !!!) en remettre une couche. Mais comme Brice ne revenait pas, je maintenais mon allure. un premier cessonais me double. Je slalom un peu plus sur le deuxième tour car il y a un plus de monde sur le parcours. Un petite tape sur les fesses de Ben en le doublant sur le retour . La ligne d’arrivée n’est pas loin et un deuxième me double dans les derniers 200m, aérien aussi. Je regrette mon manque d'accroche sur la càp mais finalement, 3'52''/km reflète aussi mon niveau actuel. Je suis donc 11ème et deuxième Vétéran (Stéphane Monfort est vétéran cette année mais je relève le gant pour Lanzarote 2013 Stéphane ). C'est bien, y'a du boulot pour l'an prochain .
Brice arrive 30" plus tard (La prochaine fois Brice ) suivi d'Alex qui fait une grosse course (Bienvenue en équipe 1 ) et de Mike. 4 dauphins dans le top 20...super.
Bravo à tous, Bravo à tous les dauphins !!!

Please reload

Please reload

Archives
Catégories
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now