March 4, 2019

August 27, 2018

Please reload

Posts Récents

Duathlon Par équipe Pontivy

24 Apr 2011

 

Bon je confirme, faire Landerneau-Pontivy à vélo le matin et un sprint l'après midi avec des bosses à pied et en vélo, c'est bien pour la préparation Ironman mais pas pour la perf en sprint (noonn ??? )

Ceci dit la matinée était très sympa. Mise à part le passage de Trédudon dans le brouillard, la ballade de 137 km fut sympa. Des belles bosses, un arrêt pain au chocolat à 10h00, du soleil, un beau parcours et du vent légèrement favorable dans l'ensemble. En plus, je gagne le panneau de Pontivy. Comme j'avais fais 130km la veille dans les Mont d'Arrée (Soleil, chaleur, paysage...le paradis !!!), j'étais content d'avoir encore quelques forces.

Jean Claude, Le gros, le Douanier et moi arrivons à Pontivy vers 12h30, adulés par la foule admirative en délire, les filles à moitié nues (pas assez nues pour moi mais bon..passons) jetant des pétales de roses sous nos roues, les yeux embrumés d'une larme envieuse quand elles pensent à leur mari avachi au fond du canapé, buvant bière sur bière en criant allez l'OM !!!

Une fois l'émotion passée, je suis parti chercher les dossards pour finir notre mission en beauté. Notre équipe, composée de Gilles, Gérald, Cyrille et moi porte modestement le nom de Dauphins de l'Elorn 1. Notre bonne performance de l'an passé nous fait partir en avant dernier cette année. J'ai donc le temps de faire une sieste, ce que je fais immédiatement, à l'ombre.
Le réveil musculaire est un peu dur et je pars m’échauffer avec Cyrille. Nous reconnaissons le parcours à pieds pour bien nous mettre la bosse dans la tête (et dans les jambes). Je tente ensuite quelques accélérations ...houlà !! Les jambes sont lourdes. Je poursuis les accels jusqu'à ce que les jambes se débrident un peu mais je sens que çà va être dur.
L'heure du départ approche, jean mi-mi fait le show. Cyrille doit nous amener à pied, sans nous lâcher et ensuite on verra à vélo.
Le départ est donné et nous partons sur un bon rythme, mais pas excessif. Seulement, dans la bosse, je sens très vite que le manque de force va se faire sentir. Je passe assez bien la première partie mais dans le mur final j'ai plus de mal et je sens deux fois une poussette salvatrice de Gilles qui me relance un peu. Cyrille est devant mais il gère bien, Gérald ne dit rien mais il a l'air bien. La descente se passe bien mais je surveille mon adducteur droit, autre point d'inquiétude pour moi. Au moindre doute, j'arrête. Mais l'adducteur tient, je ne sens rien (mes Quad tiennent bien leur rôle de strap) et nous attaquons le deuxième tour encouragé par beaucoup de monde. Cyrille se retourne pour savoir si tout est OK. Je souffre mais je m'accroche sachant qu'en haut de la bosse, le plus dur serait fait : quel erreur !!! Nous nous faisons reprendre par Hennebont mais pas d’inquiétude, ils sont favoris.
Arrivé dans le parc, je fais une transition éclair et nous partons pour le vélo. Dès le début de la bosse, j'ai compris ma galère. J'ai du mal à suivre le rythme. Gilles est devant, Gérald et Cyrille dans la roue et moi en survie quelques mètres derrière. Pourtant, je reviens sur le groupe, dans la roue de Cyrille pour laisser passer la tempête. Au premier pallier j'essaie de passer devant pour soulager Gillou. Nous passons l'équipe 2 de Landi (qui est dans le deuxième tour) et Gillou reprend les commandes dans la bosse. En haut, Gérald est toujours dans le coup mais Cyrille a lâché. M... !!! je vais être obligé d'aller au bout !!!. Sur le plateau je viens au niveau de Gilles pour lui dire que nous ne sommes plus que trois. Dans la descente rapide et assez dangereuse (je ne suis pas très à l'aise), Landi nous reprend. Ils sont à bloc, les paraculaires hurlent. Les virages de la fin sont assez merdiques et j'ai du mal à suivre le pilotage précis de Gilles. Je prends 50 m dans la vue comme tous les ans à cet endroit. Je m'arrache pour revenir au contact en passant devant le podium. jean mi-mi commente notre passage : "voici l'équipe des dauphins de l'Elorn avec Arnaud Constans et ...arnaud constans !!!!).
Eh Jean mi-mi, mes potes s'appelle Gilles Le Goff et Gérald Caudan. ET C'EST EUX QUI FONT TOUT LE BOULOT !!!
Nous revoilà dans la bosse et là, comble de la honte, je suis obligé de mettre le petit plateau...Je suis cuit. Gilles et Gérald ralentissent un peu pour que je rentre et Gillou me pousse deux trois fois pour alléger mon fardeau. J'essaie de relancer comme je peux. Avant la descente, nous reprenons les gars du Wapiti. Nous voilà enfin dans la descente et je m'applique pour ne pas me faire larguer dans les derniers virages. Le parc est en vue. La transition est assez rapide.
Jean mi-mi ne connaît toujours pas le nom de gillou et gégé !!! J'ai un peu honte car c'est moi le boulet et il ne parle que de moi. Bizarrement, mes jambes répondent correctement mais évidemment, la bosse me rappelle à l'ordre. Les foulées sont très très rasantes dans les derniers mètres de la côte. Pourtant nous ne traînons pas trop et c'est à fond que nous terminons en fermant le duathlon de Pontivy 2011. 1h04'43" et 9ème temps.

Merci à Gilles pour son gros boulot en vélo et ses poussettes magiques.
Merci à Gérald pour m'avoir protégé à vélo.
Merci à Cyrille pour avoir donné le tempo à pieds.

L'an prochain, je serai plus frais c'est promis.

Please reload

Please reload

Archives
Catégories
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now