March 4, 2019

August 27, 2018

Please reload

Posts Récents

Duathlon par Equipe Pontivy

25 Apr 2010

Stéphane et Gilles en maître d'œuvre.

En m'inscrivant à Pontivy, avec Gilles Le Goff, Stéphane Monfort et Matthieu Hall, je savais que la première course à pieds serait difficile à gérer pour moi. Gilles et Stéphane me colle 1'30"" aux 10 km de la corrida de Landerneau et Matthieu est un excellent coureur à pieds. L'échauffement vélo est un peu court. Nous avons juste le temps de faire un tour (10 km). La reco de ce parcours piégeux est pourtant essentiel et nous atteignons déjà 75 km/h dans la descente. Après avoir posé les vélos, il nous reste 1h30 à attendre avant notre départ. Nous encourageons donc les premières équipes puis je pars avec Matthieu faire la reco du parcours à pieds. Quelques accélérations et c'est bientôt le départ. 

Comme je le craignais, çà part vite pour moi. Matthieu est dans mon sillage, Stéphane est devant et imprime le rythme, Gilles derrière lui à l'air de tenir son rythme. Je regarde mon cardio qui vire doucement mais surement au rouge. Eh les gars, je suis à fond, ne déconnez pas...je meurs...argh !!! Le problème c'est que je n'ai plus assez de souffle pour parler et me plaindre. Matthieu me passe, le rascal. Je tente donc tant bien que mal de m'accrocher et de refaire mon retard dans la descente. Premier passage, je prends un gobelet et je le jette juste après la table…Ah mince, un arbitre me fait signe (comme à Gilles) de reprendre mon gobelet et de la jeter dans la "bâche poubelle". Ok, Ok !!! Çà tombe bien, j'ai de la "marge" physiquement et je pourrais sprinter pour revenir sur Gilles et Matthieu ...mdr. 
Le deuxième tour est du même ordre. Je profite d'arriver au zénith du parcours pour atteindre mon zénith cardiaque (181 bpm, je ne savais même pas mon cœur pouvait encore faire çà  ). J'essaie de gagner quelques pulses dans la descente mais je suis encore à plus de 170 au départ vélo. 
Je galère un peu pour mettre mes chaussures mais je reprends le train. La première partie de la bosse, j'essaie de ne pas me faire lâcher tout en essayant de récupérer pour pouvoir enfin participer au combat des chefs. Pas facile, Gilles ayant prit les choses en main en vélo. Inutile de dire que ce n'est pas là que mes pulses vont baisser. Stéphane est facile et puissant, Matthieu est dans les roues de Stéphane et moi je survis derrière. Pourtant, après avoir repris les Brestois au niveau de la petite zone de récupération, je sens que je vais un peu mieux. Je prends même quelques relais dans la fin de la bosse. Gilles et Stéphane sont toujours surpuissants et ils mènent la descente bon train (80 km/h). Matthieu est bien. Gilles nous fait la démonstration de son talent de coursier : en quelques virages, il nous prend 100 m, juste au métier. Je prends le temps de boire, je reprends 100 m dans la vue mais je recolle avant la bosse du deuxième tour. Je suis un peu mieux (165 bpm). Stéphane reprend le rythme. Gilles est vigilant à la tactique et relance toujours au bon moment. Matthieu est toujours OK. Je décide alors de travailler enfin pour l'équipe. Je passe devant, les jambes vont assez bien. Malheureusement, mon accélération a mis Matthieu en difficulté. Çà désorganise un peu le groupe. Matthieu revient presque mais Stéphane en remet une couche. C'est finit pour Matthieu, nous décidons de partir à trois. La fin du parcours est banale : à bloc. Je fais juste attention dans la descente à ne pas me prendre un nid de poule. 
Arrivé dans le parc, Gilles prendre un carton jaune (jugulaire détaché). Nous faisons une transition assez moyenne. Nous partons pour la dernière boucle. Je me fais encore chopper par l'arbitre pour avoir lâché mon gobelet (demi-tour, ramassage...). J'accélère donc pour revenir sur les deux fusées devant. Je me surprends à avoir des jambes plutôt pas mal. Je reviens sur eux et nous attaquons la bosse. C'est dur mais je ne suis pas lâché. Enfin le sommet de la bosse, c'est presque finit. Nous nous faisons reprendre à ce moment là par quatre bolides jaune fluo (les cessonais) qui font une démonstration de leur talent. Enfin, la ligne d'arrivée. Content d'avoir fait la course avec mes trois compères, Matthieu finissant quand même le parcours à pieds, comme un grand coureur qu'il est. 
Les efforts faits ont payé puisque nous prenons la 3ème place. Premier podium de l'année. Bravo les Gars !!!

Merci à l'équipe de Fabrice Gastard et du Pontivy Triathlon pour cette superbe organisation.

 

Please reload

Please reload

Archives
Catégories
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now